Prévention des maladies

Pansement bumblefoot

Il se pourrait qu’une de vos poules soit malade. Il est utile de pouvoir identifier les symptômes afin d’établir rapidement un diagnostic. Il serait recommandé aussi de prendre contact avec un vétérinaire dans votre région afin de vous assurer qu’il puisse vous donner des services aux volailles.

Plusieurs personnes croient à tort qu’une poule qui ne vaut que $10.00 ne mérite pas une visite chez un vétérinaire. C’est par devoir éthique, moral et responsable que nous devons tous prendre nos responsabilités et agir selon les recommandations du MAPAQ  et ECQMA . Les coûts relatifs aux soins de nos animaux ne doivent pas être analysés selon la valeur commerciale de l’animal. https://fr.worldanimalprotection.ca/

Très souvent les affections sont mineures et peuvent être traités facilement par nous même à la maison. Une petite trousse de gros bon sens prendra beaucoup de valeur ! Soyez préparé et ayez toujours les produits de base de la pharmacie des poules. Une bonne connaissance de l’anatomie des poules est essentielle.

Si vous aviez une ou des poules malades et qu’elles pourraient être contagieuses, éviter les contacts avec des visiteurs, isolez votre poule des autres et mettez en place des mesures de biosécurité (désinfection des chaussures, bottes de recouvrement en plastique, lavage des mains etc.).

Dans les cas de mortalité subite vous devriez faire analyser votre poule morte. Voici les infos pour contacter le laboratoire de l’hôpital Vétérinaire de St-Hyacinthe.

Certains tests sont gratuits, d’autres sont facturés.

Pour les nécropsies, puisqu’il s’agit d’animaux de basse-cour, ils sont pris en charge par le MAPAQ et non le Service de diagnostic, et ce à des fins de surveillance. Ainsi, les nécropsies sont subventionnées, mais doivent nécessairement passer par un vétérinaire.

Pour plus d’information, veuillez consulter les liens suivants:

MAPAQ – Formulaire Nécropsie Aviaire
MAPAQ – Formulaire Nécropsie Animaux Élevage
MAPAQ – Réseau Laboratoires

Je vous invite à contacter directement le MAPAQ au 450-778-6542 en ce qui concerne les prix associés.

Avoir un deuxième petit poulailler peut être très utile pour intégrer de nouvelles poules, isoler une poule malade ou les loger en cas de besoin de tout devoir nettoyer et désinfecter ou infestation de poux. Ceux qui auront des poules couveuses pourront l’y installer. Ceux vivant en zone rurale et qui font de l’élevage, pourront aussi y installer la maman qui couve et ses petits poussins. Vous pouvez aussi fabriquer un enclos isolé des autres avec un filet amovible. Quelques piquets de 6 pieds et un bon filet dans lequel on tresse le piquet fera un bon dépanneur.

La propreté de l’eau et des lieux, du poulailler et des contenants d’eau et nourriture sont primordiaux pour assurer leur bonne santé.

Le vinaigre de cidre de pomme non pasteurisé est excellent dans l’eau de nos poules. I c à table par litre d’eau procure des vitamines et minéraux dont du potassium qui favorise une bonne absorption des nutriments comme le calcium et le phosphore. Il pourrait aussi agir en prévention des problèmes digestifs et intestinaux des poules.

À savoir observer chez vos poules :
  • La respiration, la vigueur et état général
  • Perte d’appétit (boule de nourriture dans le jabot)
  • La chute de ponte drastique
  • Diarrhée verdâtre ou jaunâtre
  • Difficultés respiratoires
  • Convulsions ou déséquilibre
  • Problème aux yeux
  • Paralysie
  • Croûte ou gales sur les pattes

Si vous observez l’un de ces symptômes, consultez un vétérinaire. 

Blame the Hatcheries, Not the Chickens
By Robert Grillo | August 9, 2013 | Categories Farm Animal Welfare
(Traduction de l’article)

Saviez-vous que vous avez beaucoup plus de risques de contracter une infection alimentaire, un empoisonnement directement des aliments de votre réfrigérateur ou du restaurant ? Que plus de 49 millions d’américains contractent une forme de norovirus ou de gastro dû à la nourriture qu’ils achètent dans leur épicerie ? C’est une personne sur six !
Nos poules sont 700 fois moins à risque que les poules élevées dans les élevages de masse!

Dr. Peter Saks, un vétérinaire aviaire de Chicago de plus de 30 ans d’expériences et de pratiques n’a jamais vu de cas de salmonelle dans aucun élevage de cour urbaine ! Il croit que les cas sont isolés et proviennent d’environnements commerciaux ou industriels où les conditions de vie de ces animaux sont inadéquates.

http://freefromharm.org/farm-animal-welfare/media-hype-salmonella-and-chickens/

Précautions :
Vous pouvez toucher, prendre et caresser vos poules sans danger. Par contre, le gros bon sens en matière d’hygiène prévaut. Toujours vous laver les mains après les avoir manipulé et ne pas mettre vos mains dans la bouche. Éduquer vos enfants à mettre en pratique de bonnes habitudes d’hygiène. Les poules, comme plusieurs animaux de compagnies, peuvent parfois transporter des germes tels que la salmonelle. Alors il suffit d’un bon lavage de main.

https://cdn.ymaws.com/www.aav.org/resource/resmgr/pdf_2019/AAV_Zoonotic_Diseases_Poultr.pdf

La Terre de Diatomée (TDA) grade alimentaire
C’est un dépôt géologique de squelettes fossilisés d’organismes marins (famille d’algues/plantes unicellulaires et composé de 85% de silice et des oligo-éléments tels que : le bore, le manganèse, le titane, le cuivre, le zirconium sodium, le magnésium et le calcium.

Protéger vos animaux des parasites avec la TDA. Elle sert à fortifier le métabolisme de l’animal, éliminer les parasites internes, (en proportion de 5% dans la ration de nourriture comme traitement préventif). Sous forme granulée, la Terre de Diatomée est utilisée comme additif ou amendement en terre dans les cultures biologiques.
Lire l’article dans mon blogue sur la TD et les cendres de bois.

http://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/santeanimale/maladies/RAIZO/reseauaviaire/Pages/Reseauaviaireelevagebassecour.aspx

Un poulailler propre c’est la clé du succès de la santé de vos poules !

Protéger vos poules des oiseaux sauvages !

  • Assurez-vous que vos visiteurs ne propagent pas de microbes en provenance de fermes ou de gros élevages ;
  • Se laver les mains avant et après avoir manipulé ses poules ;
  • Les nouvelles poules devraient être isolées et surveillées pendant 30 jours (quarantaine) avant d’être mises en présence de vos autres poules.
  • Assurez-vous de vous procurer vos nouvelles poules auprès de fournisseurs de bonne réputation qui appliquent des mesures rigoureuses de prévention des maladies.
  • Les poules devraient être isolées pendant au moins 4 semaines surtout si vos achats se font auprès des encans, des foires, des fermes ou des expositions.

http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/maladies/notions-de-base-sur-la-sante-des-oiseaux/fra/1323643634523/1323644740109

Puisque j’habite dans la région de Terrebonne au nord de Montréal, le centre vétérinaire le plus près de chez-moi qui offre les services de soins aux poules pondeuses est à Laval. Consultez la liste des vétérinaires de votre région qui pourront soigner vos poules si jamais elles étaient malades. Les coûts de consultation sont similaires à ceux des chiens et des chats.

Si une de vos poules est malades ayez des mesures de Biosécurité en place

http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/maladies/notions-de-base-sur-la-sante-des-oiseaux/fra/1323643634523/1323644740109

Prenez des précautions pour éviter les contaminations croisées entre les poulaillers et supervisez vos visiteurs et procédez à la désinfection des chaussures.

http://www.farmersfarmacy.com
https://www.mannapro.com/
http://roosterboosterproducts.com/
https://www.jefferspet.com/

Voici listées ci-dessous les principales maladies selon leurs caractéristiques, symptômes et traitements :

Les maladies à déclaration auprès des autorités de la MAPAQ sont les suivantes et elles sont sous surveillance constante.

Le Canada a établi une liste de 32 maladies animales à déclaration obligatoire (MADO)

qui revêtent généralement une grande importance pour la santé (animale ou humaine) ou l’économie canadienne. Plusieurs d’entre elles peuvent affecter les volailles :

L’influenza aviaire

Hautement pathogène et faiblement pathogène de type H5 ou H7 ; http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/maladies/declaration-obligatoire/ia/fiche-de-renseignements/fra/1356193731667/1356193918453

Recommandationsinfluenzaaviairebasse-cour2015

La maladie de Newcastle

(souche hautement pathogène) ;

http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/maladies/declaration-obligatoire/mn/fiche-de-renseignements/fra/1330202454619/1330202602677

La bronchite infectieuse aviaire (coronavirus aviaire)

https://www.facebook.com/younes.outaafroukt/videos/942398066163891

Mycoplasma gallisepticum

FicherecommandationMycoplasma

https://www.poulesenville.com/wp-content/uploads/2017/08/FicherecommandationMycoplasma.pdf)

La mycoplasmose à MG est une maladie bactérienne contagieuse qui touche surtout les dindons et les poulets, mais elle se manifeste aussi parmi le gibier à plumes, les paons, les canards, les pigeons et les oiseaux sauvages. La maladie ne représente pas de danger pour la santé humaine. Précisons que les oiseaux peuvent être infectés à tout âge, mais la maladie s’observe en général chez des volatiles qui ont au moins six semaines. Il est important de savoir que les animaux infectés demeurent porteurs durant toute leur vie.

Un traitement antibiotique ne permet pas d’éradiquer la bactérie en cause. Ainsi, des oiseaux qui n’ont jamais été touchés par cette maladie, par exemple des sujets nouvellement introduits dans l’élevage, pourraient tomber malades au contact des volatiles infectés, même si ces derniers sont guéris de la maladie depuis longtemps. En cas de diagnostic confirmé de la maladie, il est préférable de faire abattre les oiseaux, car ceux-ci resteront porteurs de la maladie en dépit des traitements antibiotiques. Ils pourraient donc contaminer les nouveaux oiseaux que vous souhaitez introduire dans l’élevage.

La pullorose

http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/maladies/declaration-obligatoire/pullorose/fiche-de-renseignements/fra/1344181819473/1344194671356

La typhose

http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/maladies/declaration-obligatoire/typhose-aviaire/fra/1344187098901/1344187181281

 Laryngotrachéite

https://www.poulesenville.com/wp-content/uploads/2017/08/2017-04-27MAPAQfeuilletgrippeaviaire.pdf

Newcastle (peste aviaire) 

Les poules y survivent très rarement. Cette maladie foudroyante peut anéantir tout un cheptel. De plus, elle est très contagieuse.

Symptômes : perte d’appétit, fièvre, plumes hérissées, dos rond, troubles respiratoires et nerveux.

Prévention/traitement : il est préférable de vacciner les poules contre la grippe aviaire. Il n’existe pas de traitement contre cette maladie.

La maladie de Marek

On retrouve cette maladie dans les petits élevages et elle crée d’importants dégâts chez les poules. Elle s’attaque plutôt aux jeunes sujets. Les poules de couvoirs et COOPS sont vaccinées contre ce virus très contagieux.

Symptômes : la poule se paralyse progressivement (pattes, ailes, voire les deux). Des tumeurs peuvent surgir sur certains organes digestifs. Sur le plan oculaire, les pupilles se décolorent et la poule devient aveugle. Sa tête reste rigide et droite.

Prévention/traitement : les vaccins du poussin sont importants et ceux durant la croissance mais ils ne sont pas toujours efficaces à 100 % et la mort est rapide. Le virus demeure dans les sols durant plus de 65 mois. La poussière de plumes transmet le virus.

http://aviaquebec.ca/wp/wp-content/uploads/Maladie-de-Marek.pdf
http://poulespondeuses.com/les-maladies/
http://www.thepoultrysite.com/diseaseinfo/90/mareks-disease/
http://www.merckvetmanual.com/poultry/neoplasms/marek%E2%80%99s-disease-in-poultry

La laryngotrachéite infectieuse (LTI) est une maladie contagieuse grave causée par un virus qui s’attaque au système respiratoire des pondeuses et des poulets. Elle peut aussi se manifester chez les perdrix, les faisans et les paons. Les autres espèces
d’oiseaux ne sont pas susceptibles à cette maladie, mais elles peuvent tout de même transporter le virus dans leurs plumes ou sur leurs pattes. La maladie ne représente pas de danger pour la santé humaine. Il est important de savoir que les animaux infectés demeurent porteurs durant toute leur vie. Ils peuvent excréter de nouveau le virus en période de stress. Ainsi, des oiseaux qui n’ont jamais été touchés par cette maladie, par exemple des sujets nouvellement introduits dans l’élevage, pourraient tomber malades au contact des volatiles infectés, même si ces derniers sont guéris de la maladie depuis longtemps. En cas de diagnostic confirmé de la maladie, il est préférable de faire abattre les oiseaux, car ceux-ci resteront porteurs de la maladie à vie. Ils pourraient donc contaminer les nouveaux oiseaux que vous souhaiteriez introduire dans l’élevage.

Source: https://www.poulesenville.com/wp-content/uploads/2017/08/2017-04-27MAPAQfeuilletgrippeaviaire.pdf

La typhose

Maladie à la mortalité élevée, elle se propage plus particulièrement dans les élevages importants.

Symptômes : diarrhée verte, soif importante, baisse de la ponte.

Prévention/traitement : permanganate de potassium à introduire dans la boisson.

Le corysa

Il s’agit d’une maladie très répandue chez les gallinacées.

Symptômes : éternuement, écoulement nasal, la poule secoue la tête constamment pour dégager ses narines. Les yeux sont gonflés, puis fermés. Les poules ne se nourrissent plus et meurent.

Prévention/traitement : antibiotiques adaptés.

Parasites externes et internes de la poule

On retrouve également différents parasites internes et externes causant de graves problèmes de santé pour les volailles :

http://www.canadianpoultry.ca/lifestyle/poultry-health-management-for-commercial-poultry

La coccidiose

Maladie courante et bien connue des éleveurs, elle se caractérise par une anémie chronique provenant d’une maladie parasitaire.

Symptômes : diarrhées sanguinolentes ou non, dégradation de l’état général et attitude abattue, baisse de la ponte, soif intense.

Prévention/traitement : les antibiotiques ou anticoccidiens évitent la mortalité si la maladie est traitée à temps.

Cloacite (Vent gleet )

Aussi appelé parfois muguet est une infection fongique impliquant le système digestif et reproducteur. Souvent, les premiers signes de cette infection peuvent apparaître au cloaque. Lors de l’examen du cloaque, il semble y avoir une décharge blanchâtre qui peut parfois ressembler à une levure fermentée. Le cloaque joue un rôle physiologique important chez les oiseaux, car il se situe au “carrefour” des trois voies : digestive, urinaire et génitale. Tout dysfonctionnement à ce niveau se traduit par des lésions appelées “cloacites”, de plus en plus fréquentes ces dernières années chez les poules.

Prolapsus cloacal

L’apparition du prolapsus cloacal est en relation étroite avec l’exposition à la lumière et les hormones de la reproduction (œstrogènes, progestérones et androgènes). Une stimulation lumineuse trop intense et précoce chez les poulettes, induit une production importante d’œstrogènes, a pour conséquence un effet négatif : leur sécrétion est de ce fait diminuée par la suite chez les poules.

Lors de prolapsus cloacal, la production d’œufs souillés par du sang est souvent rapportée, ainsi qu’une inflammation péricloacale. Dans les cas sévères, la sortie des entrailles intestinales ou d’une partie de l’oviducte est observée au niveau du cloaque. Ces cas sont généralement mortels en quelques heures en raison des hémorragies induites. L’incidence de l’affection augmente au cours des journées les plus chaudes.

Cette affection touche la poule pondeuse, en particulier en excès de poids, de 25 à 50 semaines d’âge. Le taux de mortalité varie entre 5 et 10 %.

Les vers (parasites internes) 

On les retrouve principalement dans les élevages de plein-air car ils sont transmis par les insectes et les limaces ingérés par les poules.

Symptômes : perte d’appétit, croissance ralentie, baisse de la ponte.

Prévention/traitement : la technique du vermifuge, à raison de deux traitements annuels, est efficace.
Les poux ( parasites externes, acariens, mites et aoûtats)

Ils se nichent dans le plumage et vers le cloaque, ce qui est très désagréable pour les volailles.

Prévention/traitement : traiter avec une poudre insecticide adaptée.

La gale des pattes

Il s’agit d’un petit acarien qui se loge sous les écailles des pieds des gallinacées.

Symptômes : croûtes blanches sur les pattes.

Prévention/traitement : enduire les pattes avec de la glycérine iodée, du soufre précipité dans une crème magistrale comme avec de la vaseline ou gelée de pétrole.

Des trucs de prévention simple et efficaces sont enseignés durant mes ateliers.

Voici un aperçu des vaccins que reçoivent les poussins durant leur croissance dans les couvoirs:
  • In Ovo, ou à un jour: maladie de Marek et laryngotrachéite ( Innovac )
  • 2 semaines: bronchite, maladie de New Castle et Gumboro
  • 4 semaines: rappel Gumboro
  • 5 semaines: 1er rappel bronchite et Newcastle
  • 9 semaines: 2 ième rappel bronchite et Newcastle
  • 11 semaines: encéphalomyélite

https://www.triple-v.ca/

Triple-V, c’est une équipe de vétérinaires spécialisés dans le domaine des animaux destinés à la consommation.

Gamme complète de produits et services vétérinaires sur mesure qui allient expertise, innovation, polyvalence, rigueur et intégrité.

Services de consultation dans toutes les régions du Québec, de même que dans l’est de l’Ontario.

Vous trouverez tout ce qu’il vous faut au même endroit en terme de fournitures d’élevage : médicaments sous ordonnance, matériel médical et d’élevage, produits d’hygiène, insecticides, rodenticides, etc.  Si vous cherchez un produit, nous pouvons vous le trouvez.  Nous pouvons aussi préparer plusieurs produits selon vos besoins ou spécifications, n’hésitez donc pas à nous consulter !

Nous offrons différentes options de livraison à la ferme (ou ailleurs). La livraison peut se faire par notre flotte de véhicules, le jour même dans un rayon de 40 km.  Pour les sites plus éloignés, notre fonctionnement avec les services de messagerie vous permettra d’obtenir vos marchandises en 24 heures.

Nos clients ont accès à leurs dossiers médicaux en ligne.  Par l’entremise de notre site web, ils ont également accès à une banque centralisée de documents.  Nous avons aussi une boutique en ligne de produits sans ordonnances.  La boutique vous permet de comparer plusieurs de nos produits et de faire le choix le plus adapté à vos besoins.  Différents documents et fiches techniques sont associés pour plusieurs de nos produits ce qui fait que la boutique devient un outil de référence si vous avez des questions sur l’utilisation des produits.

Cie pharmaceutiques du Québec qui produisent des vaccins et médicaments pour animaux.

www.merck-animal-health.com

www.merial.ca

www.pahc.com

www.vetoquinol.ca

www.zoetis.ca

Guide d’euthanasie: https://www.poulesenville.com/wp-content/uploads/2020/03/Guide_Euthanasie_MAPAQ27-05_BROCHURE.pdf   Guide_Euthanasie_MAPAQ27-05_BROCHURE

https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/santeanimale/maladies/transmissibleshumain/Pages/transmissibles.aspx

https://www.canadianveterinarians.net/documents/vaccination-of-animals-position-statement

Partager cette page :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Courriel

Le livre « Des poules dans ma cour »

Publié chez ÉCOSOCIÉTÉ. Disponible dans toutes les bonnes librairies!

Note* abroad participants will see applicable rates apply.

Elise Dussault
Elise Dussault
Lire la suite
Ma nouvelle lecture de chevet! J’y apprend pleins de choses, moi qui a déjà mes poules depuis 1 an. Le livre est une mine d’informations! Tout parent de poules devrait se le procurer! Merci pour ce précieux ouvrage de référence. 🐓🐓🐓
Ariane Paquette
Ariane Paquette
Lire la suite
J'ai suivi la formation en ligne (webinaire) offerte par Poules en ville parce que j'avais l'idée de me construire un poulailler urbain cet été. Je ne connaissais rien aux poules, ni en poulailler, et les informations que je trouvais en ligne étaient souvent contradictoires. Jusqu'à ce que je trouve le site de Poulesenville ! La formation offerte est complète (très) et Mme Arbour nous transmet son savoir d'une manière simple et compréhensible pour tous. Je vous la recommande fortement !
Myriam Guilbault
Myriam Guilbault
Lire la suite
Super formation en ligne! 👌 Très simple, pertinent et bien fait! En plus, ma fille de 7 ans a pu suivre la formation avec moi dans le confort de notre chez nous! En ces temps de Covid-19, ce fût très agréable et apprécié! Merci beaucoup! 😁
Précédent
Suivant
Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00 $