Hivernisation de son poulailler

ADAPTER SON POULAILLER POUR L’HIVER

Les poules sont extrêmement bien adaptées pour supporter le froid. Mieux que la chaleur en fait. Avec leurs plumes et leurs sacs respiratoires, elles créent une chambre à air chaud. (Principe de thermorégulation).

En hiver, il faut bien sûr protéger nos poules des grands froids, mais c’est surtout le vent et l’humidité qu’il faut éviter. Et cela passe entre autres par une isolation adéquate et une ventilation suffisante. Si vos poules ont plus de 18 semaines, qu’elles sont bien emplumées et qu’elles font partie des quelque 43 races résistantes au froid, laissez-les s’acclimater aux températures fraîches durant l’automne et résistez à votre envie de chauffer le poulailler.

Les races de poules résistantes au froid

En plus de toutes les poules hybrides, Ameraucana, Australorp, Bantam BrahmaBarnevelder, Barred Rock, Brahma, Buckeye, Buff Orpington, Chanteclerc, Cochin, Delaware, Dominique, Easter Egger, Favorelle, Hambourg, Maran, New Hampshire Red, Orpington, Rhode Island Red, Silkie Bantam (Soyeuse), Sussex, Welsummer, Wyandotte.

Les races de poules résistantes au froid extrême

Ameraucana, Australop, Barred Plymouth, Barred Plymouth Rock Bantam, Black Coop, Black Frizzle Cochin, Black Jersey Giant, Blue Cochin, Blue Favocana, Blue Laced Red, Blue Orpington, Buckeye, Buff Brahma Bantam, Cream Legbar, Maran, Lavander Orpington, Snowy Easter Egger.

N’OUBLIEZ PAS QUE LA TEMPRATURE CORPORELLE MOYENNE D’UNE POULE EST PLUS ÉLEVEÉ QUE celle des HUMAINS! Entre 102 F et 104 F (40 – 41 celcius).

J’avais beaucoup de réticences à garder mes poules durant la saison hivernale. Mes peurs, et fausses croyances me freinaient à les garder. Avec les bonnes informations, je me suis rendu compte qu’il est facile de les garder tout en s’assurant de leur confort. Mes poules sont de races résistantes au froid parmi les 43 espèces qui peuvent survivre à notre climat nordique.

Lorsqu’on lit sur le sujet, le débat sur chauffer ou ne pas chauffer dure depuis des années. La plupart des experts, auteurs et mes professeurs durant mes cours et certifications ainsi que mes lectures abondent dans le sens de ne pas chauffer, et surtout ne pas créer une grande différence de température entre l’intérieure du poulailler et la volière ou extérieure.

A la base, si le poulailler est de construction solide, avec des murs épais de 1/4 à 1/2 pouces d’épais les poules vont résister aux grands froids sans problèmes.  Mais, si vous voulez leur apporter plus de confort , un poulailler légèrement isolé de styromousse entre les parois (les poules ne doivent pas pouvoir picorer les isolants) sera suffisant.  Nul besoin de chauffer si le poulailler est isolé. Comme il est préférable de garder l’eau à l’extérieure pour éviter l’excès d’humidité, les abreuvoirs à base électrique spécialement conçus pour cet usage sont très pratiques.

Les poules ne mangent pas et ne boivent pas durant la nuit ! Alors, ne crée pas d’humidité pour rien.

Il faut savoir que les poules ne s’adaptent pas facilement à un changement de milieu. Les déplacer les stress beaucoup. On entend parfois des gens dire qu’à l’automne ils retournent leurs poules à des fermes, des coops ou des éleveurs. Sachez que vos poules pourraient vivre un très grand stress si elles étaient transférées dans un nouveau groupe sans quarantaine ni sans acclimatation. Très souvent, ceux qui les reprennent, ne peuvent gérer tous ces retours et doivent isoler vos poules dans des cages séparées et très souvent on les mènera à l’abattoir. Dans certains cas, les poules seront exposées à un stress d’agressivité dans l’ordre du rang et elles risquent de se faire picorer à mort, sinon subir un énorme stress et voir la ponte arrêter ou perdre leurs plumes ce qui n’est pas souhaitable juste avant l’hiver ! Dans certains cas, elles pourraient être exposées à des poux et des maladies. Donc, il sera sage de planifier votre projet et de prévoir aménager votre poulailler pour garder vos poules en hiver. Il ne fait pas oublier que la demande de nouvelles poules pondeuses est forte au printemps auprès des couvoirs et que cette pression ne cesse d’augmenter. Plus les citoyens garderont leurs poules longtemps plus l’offre et la demande se stabilisera. Car la pression est forte au printemps et en été auprès de nos Coops pour vous fournir de bonnes poules en santé et vaccinées.

Je comprends l’inquiétude que les humains éprouvent envers leurs poules durant l’hiver. Mais il est important de comprendre que la physiologie des poules, comme celle de nombreuses espèces d’oiseaux, est conçue de manière à leur permettre de résister au froid, pourvu que leurs besoins de base soient comblés

Couper le vent

Les courants d’air et le vent dans le poulailler peuvent être dangereux pour la santé de vos poules. À l’extérieur de la volière, l’idéal est de brocher du plastique résistant et transparent sur chacun des côtés pour couper le vent. L’usage de panneaux ondulés transparents est également pratique, car ils sont réutilisables d’année en année. Le Plexiglas, plus coûteux, est un matériau plus résistant et qui est offert en différentes épaisseurs. On peut aussi l’utiliser pour couvrir des sections de portes ou de fenêtres, par exemple. L’important est de ne pas créer un effet de serre. La volière doit respirer, et vous pourriez à cet effet garder entre 5 et 10 cm d’ouverture dans le haut du grillage pour laisser l’air circuler librement. Le poulailler ne doit pas être hermétique, car les mites et les acariens s’y inviteront plus aisément.

Un poulailler en hauteur

Au Québec, avec notre climat humide et pluvieux et nos hivers rigoureux, il sera important de construire votre poulailler urbain à une hauteur minimale de 50 cm à 90 cm du sol (2 à 3 pi). Cette élévation est importante non seulement pour procurer à vos poules un poulailler sec, mais aussi pour vous permettre de le nettoyer avec plus d’aisance. De plus, un poulailler en hauteur compliquera l’accès aux prédateurs et aux indésirables. Cette élévation facilite aussi le déneigement et l’accès au cours de l’hiver.

L’électricité

Alimenter le poulailler en électricité vous sera des plus commode. Non seulement pour vous éclairer lors de vos visites en soirée, mais aussi afin de brancher toutes sortes d’accessoires utiles, notamment pour l’hiver : porte automatique, minuterie, lampe chauffante, radio, éclairage, abreuvoir électrique, ventilateur, etc.

La lampe céramique et son réceptacle

La plupart du temps, durant l’hiver, les poules urbaines n’ont pas besoin d’apport de chauffage, surtout si le poulailler est isolé. Si votre poulailler n’est pas isolé ou qu’il est conçu avec des matériaux minces et que vous vous inquiétez pour vos poules par temps froids, vous pourriez améliorer leur confort au moyen d’une lampe céramique ou d’un autre objet radiant qui procure de la chaleur, comme les tapis chauffants pour animaux et les panneaux radiants. Vous devez toutefois être prudent avec ces accessoires, car le risque de feu est important.

L’abreuvoir électrique

Comme l’eau dont s’abreuvent les poules ne doit pas geler durant l’hiver, les abreuvoirs électriques sont très pratiques en ce sens qu’ils maintiennent tout simplement l’eau au-dessus du point de congélation. Pour prévenir la formation d’une croûte de glace à la surface de l’abreuvoir, je vous conseille de mettre des balles de golf dans le cercle d’eau.

L’ACCESSIBILITÉ AU POULAILLER

Au Québec, nous recevons chaque hiver quelques bonnes bordées de neige. Vous devrez donc prévoir le dégagement d’une allée pour vous rendre au poulailler tous les jours. Dès la première neige, je vous recommande de délimiter l’espace que vous voudrez rendre accessible, pour le déneiger durant tout l’hiver. La porte d’accès à la volière et votre accès aux pondoirs doivent être bien déneigés pour votre nettoyage quotidien. La neige qui s’accumule sur les trois autres murs du poulailler servira d’isolant et formera une protection naturelle contre les éléments. Veillez cependant à ce que la lumière du soleil puisse toujours entrer dans la volière, car elle est essentielle à la ponte.

JE NE RECOMMANDE PAS LES BALLOTS DE PAILLES. LA MOISISSURE ET L’HUMIDITÉ SONT NOCIVES POUR LES POULES.  LA NEIGE SERVIRA D’ISOLANT TOUT AUTOUR COMME UN IGLOO.

Des chandails mignons mais néfastes

Les médias sociaux nous montrent à l’occasion des photos de poules portant de petits gilets de laine en hiver. Quoique ces images soient très attendrissantes, ces vêtements sont nocifs pour les poules. En effet, elles doivent pouvoir ébouriffer leurs plumes pour emprisonner la chaleur près de leur corps. Les chandails de laine que certains enfilent aux poules empêchent le principe de thermorégulation naturel, ce qui est dangereux pour elles.

Ci-bas, quelques bons accessoires à avoir pour se préparer à l’hiver!

Je recommande fortement de les garder en hiver, car cela est possible, et contrairement à la croyance populaire, les poules communes sont très résistantes au froid. Elles sont même très confortables et il ne faut que quelques ajustements au poulailler et aux accessoires pour que l’eau ne gèle pas. On ne recommande pas de chauffer l’enclos à proprement dit si vous ne faites pas d’élevage de poussins ou de poules de fantaisies. Mais, si vous voulez absolument les réchauffer par temps très froid (-10 et plus) une lampe céramique 250W branchée sur 110V produit une belle chaleur radiante. N’allumez pas avant qu’il fasse plus de -10 C ! Une minuterie vous aidera à gérer la mise en marche vers 16h00 et la fermeture le jour vers 7h00. Il n’y a pas de thermostat convenable dans les commerces.

Même si garder ses poules en hiver comporte quelques défis et une certaine adaptation de votre poulailler, vous aurez le plaisir de les voir évoluer durant la saison froide et d’avoir encore des œufs frais tous les jours. Les poules pondeuses sont des oiseaux remarquables et capables d’une adaptation extraordinaire. De nombreuses races s’adaptent bien au froid, tant grâce au processus de thermorégulation qu’aux différents changements physiologiques qui s’opèrent chez elles.

https://www.fresheggsdaily.blog/search?q=to-heat-or-not-to-heat

https://www.fresheggsdaily.blog/search?q=winterize-your-chicken-run

https://the-chicken-chick.com/surviving-winter-with-chickens/

https://www.tillysnest.com/2014/01/down-home-blog-hopnumber-69-storm-html/