22. Des plumes partout dans le poulailler? C’est la mue!

Savoir gérer la mue (perte des plumes)

Tous les ans, les poules renouvellent leur plumage : c’est la mue qui durera quelques semaines. Il faudra durant cette période attacher une attention toute particulière à vos poules. Voici un article qui vous aidera à mieux gérer cette période qui inquiète souvent les gardiens de poules pondeuses.

La mue est un processus qui permet aux poules de remplacer les vieilles plumes, les plumes endommagées, celles qui sont sales et usées par des nouvelles.  Avoir de nouvelles plumes permet de mieux conserver la chaleur durant l’hiver.  Les plumes, c’est comme un manteau de protection contre l’eau, le soleil ardent et c’est aussi leur protection contre le froid. Ce manteau de plumes constitue 8 % du poids de la poule.  Alors, vers la fin de l’été et au début de l’automne, ne soyez pas surpris de voir un amoncellement de plumes dans le poulailler et partout sur votre terrain.  La mue est déclenchée à la fin de l’été lorsque la durée du jour diminue.  Elle peut aussi être déclenchée de façon forcée en plaçant les poules à la noirceur durant une longue période.

La mue commence souvent autour de la tête et du cou pour se répandre jusqu’aux plumes de la queue.  À ne pas confondre avec les poules qui couvent et qui perdent souvent leur plumage sous le ventre durant la couvaison afin de pouvoir avoir un contact plus humide avec leurs œufs.  Une poule qui subit du picage intense pourrait perdre ses plumes.  Les causes sont souvent l’espace qui est trop petit et le manque de divertissement.  Une poule qui aurait des parasites pourra également perdre des plumes, sans pour autant être en période de mue.  Avec des parasites, les poules passent leur temps à tenter de s’en débarrasser au point qu’elles s’arrachent des plumes et attirent aussi les autres poules à se faire déplumer. Le stress est un facteur qui peut aussi rendre les poules plus agressives et en se picorant elles peuvent arracher leurs propres plumes et risquent de se blesser la peau.

Ici voyez comment Juliette dans son état normal en août et l’autre photo en décembre qui perd des plumes sur le côté droit de son cou et du poitrail. Parfois, elles perdent des sections et on voit les jeunes repoussent de plumes apparaître.

C’est vers l’âge de 18 mois que les poules auront leur première mue qui tend à revenir toutes les années par la suite.  Durant cette période, la ponte diminue et peut même cesser complètement. Les bonnes pondeuses prendront souvent moins de temps pour compléter leurs plumes, environ 3-4 mois, alors que certaines poules prendront plus de 4-5 mois.  Il faut être patient et savoir que les poules profitent de cette pause de ponte pour refaire ses réserves de minéraux. Certaines poules auront une mue très discrète, alors que d’autres perdront drastiquement beaucoup de plumes et seront plus dégarnies. Surveillez bien ces poules afin que les autres ne leur picorent pas la peau  ni les blessent indûment.

Mes poules se mirent dans un miroir et parfois dans le reflet d’une fenêtre. J’ai remarqué que lorsque certaines de mes poules muent, elles ne sont pas contentes et leur attitude est très différente. Elles sont moins enjouées, presque embarrassées de leur piètre allure.  Elles se cachent et semblent réaliser qu’elles sont moins belles. Durant la mue, il est important d’apporter une bonne nutrition plus riche en protéines qui sera bénéfique pour nos poules. Les plumes sont constituées de 80-90% de protéines, 8% d’eau et 1% de gras. Alors procurer un ajout de protéines est fortement recommandé.  Voici un aperçu des protéines que vous pourriez leur donner : vers de farine, graines de tournesol, des œufs brouillés, petit reste de viande, du poisson, du thon en canne, des herbes et des grains germés.

Lorsque les plumes repoussent, vous verrez des pointes qui ressemblent à des bouts de lacets. C’est une enveloppe cireuse qui protège les plumes en croissances.

La Recette du pain aux protéines pour aider nos poules durant la mue.

Ingrédients:

3 œufs légèrement battus
3/4 tasse d’eau
2 c. à table de mélasse
2/3 tasse gruau d’avoine
2/3 tasse de moulée à pondeuses en miettes ou humidifiées les comprimés dans un peu d’eau
1/4 tasse de graines de tournesol
1/4 tasse de graines de citrouilles en poudre (moudre dans un moulin à café)
3 c. à table d’huile de coco (optionnel, mais utile en hiver)
1/4 tasse de germe de blé
2 à 3 c. à table de graines de lin moulues
1/4 tasse de lait en poudre
Gousse d’ail haché
¼ tasse de persil frais ou séché
1 c. à table de plusieurs de ces herbes fraîches ou séchées à votre goût : basilic aneth, marjolaine, estragon
1 tasse et ½ de bœuf haché

Combiner les œufs, le lait et l’eau dans un grand bol.  Y mélanger le gruau, le germe de blé, graines de lin, graines moulues et autres de votre choix et le lait en poudre avec l’ail et les herbes.  Ajouter la viande hachée et bien mélanger.
Placer la mixture dans un moule à pain ou un petit moule allant au four.
Cuire à 350 degrés environ une heure.  Laissez refroidir, trancher et servir. Les restes peuvent être congelés et servis au besoin.

J’espère que ces conseils vous aideront à comprendre la mue et savoir comment faire pour rendre cette étape plus facile pour vos poules. Parce que nos poules urbaines méritent nos meilleurs soins ! www.poulesenville.com Pour tout savoir sur la garde des poules urbaines! Tous les articles sont disponibles dans le Blogue du site web. info@poulesenville.com

Texte écrit par Louise Arbour

PARCE QUE LA VIE EST TOUT SIMPLEMENT MEILLEURE AVEC DES POULES !