21. Nos amies les poules, résistantes au froid!

Avoir des poules urbaines n’est pas une activité estivale ni saisonnière. Lorsqu’on s’engage à avoir des poules urbaines et un poulailler dans sa cour, on s’engage aussi à les garder en hiver. Nos poules ne sont ni une activité récréative ni une commodité dont on doit se débarrasser chaque automne. Ces animaux sont des êtres sensibles et nous devons voir à leur bien-être.

Nos poules hybrides peuvent fournir des œufs durant au moins 3 ans et font de bonnes poules de compagnie en zoothérapie lorsqu’elles sont plus âgées.

Quelques petites modifications au poulailler suffiront. Vous aurez besoin de couper le vent dans la volière, vous assurer que le toit soit étanche, installer un abreuvoir électrique dans la volière et procurer une couche plus épaisse de copeaux de bois. Elles mangeront un peu plus de grains et les collations chaudes et tièdes le matin et en fin de journée, seront bien appréciées. Pour en savoir plus sur l’hivernisation de votre poulailler, aller sur le site web de Poules en ville, onglet poulailler/ hiverniser.

https://www.poulesenville.com/fr/hivernisation-de-son-poulailler/

Les races résistantes au froid
Il y a plus de 43 espèces de races de poules et hybrides résistantes au froid. Il est faux de croire que seules les poules ayant de minuscules crêtes peuvent résister au froid. Quoique cela soit un avantage pour certaines, d’autres ayant de petites crêtes ne sont pas du tout adaptées au froid. Le danger avec ce genre de critère trop restrictif pourrait laisser croire à certaines personnes que telle ou telle race de poule sera résistante au froid, car elle n’a pas de grande longue crête et pourrait ainsi risquer de faire subir à ces poules une cruauté insupportable et dirigerais ces poules vers une mort certaine. Nos belles poules rousses hybrides de nos couvoirs sont tout à fait adaptées pour résister au froid. Si les poules aiment s’aventurer dehors en hiver par temps très froid et venteux, on pourra enduire la crête de gelée de pétrole (Vaseline) pour éviter les engelures.

Les poules pondeuses hybrides sont créées à partir de poules résistantes au froid. Donc même si elles ont de longues crêtes, elles vont s’adapter et survivre aux hivers les plus rigoureux, pourvu que vous leur procuriez un poulailler et un environnement sec. Une couche plus épaisse de copeaux de bois au sol et sous les perchoirs, dans les pondoirs, et une bonne ventilation sera gage de santé et d’un hiver plaisant pour nos poules.

En contrepartie, parmi les critères pour choisir des poules résistantes au froid, les experts ont eu tendance à nous dire qu’en général elles auront un corps plus rond et compact et de petites crêtes. Mais n’allez pas porter votre sélection seulement sur le critère de la crête! La crête à elle seule ne peut être le seul critère déterminant de sélection de la résistance au froid. Il faut consulter les listes des sélections des races et les livres comme (My Pet Chicken : cold hardy breeds) afin de bien déterminer si telle ou telle race de poule est résistante au froid. Plusieurs poules ont de très petites crêtes, voir pas de crêtes du tout et ne sont pas tolérantes au froid. Alors, il pourrait en résulter que des gens croient à tort que cette race puisse résister au froid, car sa crête est petite ou inexistante! Quant aux coqs, de ces espèces ils auront toujours une crête plus imposante. Mais les femelles seront souvent dépourvues de crêtes, ou en auront une très et petite et cela ne veut pas dire pour autant qu’elles puissent résister au froid.

Attention, ces races de poules, donc les femelles, même si elles ont de petites crêtes ne sont pas tolérantes au froid : Crevecoeur, Cubalaya, Fayoumi, Houda, Kraienkoppe, Malay, Redcap, Seebright Bantam, Serama, Sultan, Sumatra, Yokohama. Aussi, les poules aux corps allongées telles que les Phoenix, Old English Game, ne sont pas résistantes au froid.

Au Québec, ce sont les éleveurs amateurs de races qui auront souvent ces types de poules dans leur élevage et sauront adapter leur environnement en hiver selon la tolérance au froid. Pour le gardien de poules urbaines, ayant des poules hybrides, elles sont toutes résistantes au froid, même avec une longue crête.
En fait, ce n’est pas le froid qui aura un impact sur la crête. Ce sera l’humidité et un poulailler mal ventilé. Vos poules qui iront dans la neige par temps très froid et venteux seront avantagées par cette belle lumière naturelle et l’air pur afin de bien pondre, bouger, explorer et pondre de bons œufs. Par contre, si les crêtes et barbillons sont trop exposés aux éléments, une simple application de gelée de pétrole suffira à les protéger.

Voici un aperçu des poules résistantes au froid ;

Ameraucanas, Bantam Brahma, Barnevelder, Brahmas, Buckeye, Buff Orpington, Orpingtons, Australorps, wyandottes, Rhode Island Reds, New Hampshire Reds, Barred Rocks, Delawares, Favorelles, Easter Eggers, Silkie Bantam (Soyeuse) et Marans. Il ne faut pas oublier nos Chanteclerc, les Cochin, les Hambourg, Sussex, Welsummer, Delaware, Dominique. Plusieurs autres espèces plus disponibles en Europe résistent également très bien au froid.

Les races les plus résistantes aux froids extrêmes sont :

Les Blacks Cooper Marans, les Blue Favocana, Cream Legbar, Blue Orpington, Lavander Orpington même avec une bonne crête, l’Australop, Snowy Easter Egger, Barred Plymouth même avec une crête longue, Barred Plymouth Rock Bantam même avec une bonne crête, Black Jersey Giant, Blue Cochin, Blue , BBS Ameraucana, Blue Laced Red, Blue Orpington même si elle a une bonne crête, Buckeye, Buff Brahma Bantam, Black Frizzle Cochin même avec une bonne crête.

Les soyeuses, les Silkies Bantam sont également résistantes au froid. Ce sera les temps humides, la pluie et les sols trempés qui pourront les rendre plus vulnérables, car les plumes absorbent plus l’humidité. Ces poules doivent avoir un poulailler très sec en hiver et à l’abri du vent. On ne recommande pas de chauffer le poulailler comme tel, à moins qu’il ne soit pas isolé, on pourrait ajouter la nuit une légère chaleur sans trop en augmenter la température interne afin de ne pas créer de choc thermique lorsqu’elles sortent dans la volière passer la journée. C’est-à-dire, utilisez ces lampes céramiques, seulement dans les conditions de nuit très froide en bas de -10, -15 Celcius. Si la volière est bien étanche aux intempéries, elles seront très bien. Mais les Soyeuses ne supporteraient pas d’aller dehors à la neige et la pluie glaciale comme les autres espèces. Il faut donc les protéger davantage. Mais elles sont résistantes au froid.

Le livre My Pet Chicken et leur site web offrent un bon tableau des poules et leurs caractéristiques.
https://www.mypetchicken.com/

About the Author

Louise Arbour

Facebook

Louise a travaillé à titre de consultante bilingue et représentante dans le monde de l’Édition éducationnelle durant plus de 20 ans. Elle détient un baccalauréat en psychologie et un certificat en communication radio-annonceur. Elle a obtenu diverses attestations et formations dans les ventes ainsi qu’une formation pour les femmes qui désirent se lancer en politique. Depuis son enfance, elle a un intérêt marqué pour la préservation de la nature, la protection des animaux, l’environnement et la revalorisation des objets. Louise habite à Terrebonne depuis 2004 et s’est toujours intéressée à la vie citoyenne et s’est impliquée dans divers dossiers à la ville tels que les barils de récupération d’eau de pluie et la légalisation des poules urbaines. Louise a développé une entreprise de services-conseils et une école de formation sur la garde des poules urbaines. Elle écrit des articles, et anime des conférences à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick. Autrice d'un livre chez Ecosociété 2020 sur la garde des poules urbaines.

Bon hiver avec vos poules!

 

Texte écrit par Louise Arbour de Poules en Ville enr.
PARCE QUE LA VIE EST TOUT SIMPLEMENT MEILLEURE AVEC DES POULES!

www.poulesenville.com
site Bilingue
Pour tout savoir sur la garde des poules urbaines!

Tous les articles sont disponibles dans le Blogue du site web
info@poulesenville.com